Les conservateurs gardent leurs acquis, mais perdent Harper comme chef

Publié le 20 octobre 2015

Stephen Harper.

©TC Media - Archives

Malgré sa débâcle au niveau national, mettant fin à 10 ans de règne, le Parti conservateur du Canada (PCC) a gardé ses acquis au Québec en plus d’ajouter quelques nouveaux visages.

Les députés Maxime Bernier, Steven Blaney et Jacques Gourde ont été élus dans leur circonscription respective de l’est du Québec. Luc Berthold a également été déclaré vainqueur dans Mégantic – L’Érable, là où Christian Paradis, également du Parti conservateur, avait été élu en 2011.

Nouveaux gains du PCC au Québec également: le candidat vedette Gérard Deltell, ancien député de la Coalition Avenir Québec (CAQ) au Québec, a remporté la nouvelle circonscription de Louis–Saint-Laurent. Alupa Clarke, Joël Godin et Pierre Paul-Hus ont aussi ravi aux néodémocrates trois circonscriptions.

Harper laisse la place

Le PCC a toutefois encaissé plusieurs pertes au niveau national. Après 10 ans à la tête du gouvernement du Canada, le premier ministre sortant, Stephen Harper, réélu dans sa circonscription en Alberta, a décidé de laisser de quitter son poste de chef.

Stephen Harper terminait son troisième mandat à la tête du gouvernement. Après avoir été élu avec un mandat minoritaire en 2006 et 2008, le gouvernement conservateur a été réélu en 2011, cette fois-ci pour un mandat majoritaire.

Au moment du déclenchement de la campagne électorale, le 2 août dernier, le PCC était représenté par 159 députés. Rappelons qu’il y a 30 nouvelles circonscriptions pour cette élection, portant le nombre total de sièges aux Communes à 338, plutôt que 308.

Au cours de la dernière campagne électorale, le Parti conservateur a martelé son message privilégiant l’économie du pays, faisant notamment la promotion de futures baisses de taxes si son gouvernement était réélu.

Les conservateurs gardent leurs acquis, mais perdent Harper comme chef

Publié le 20 octobre 2015

Stephen Harper.

©TC Media - Archives


Malgré sa débâcle au niveau national, mettant fin à 10 ans de règne, le Parti conservateur du Canada (PCC) a gardé ses acquis au Québec en plus d’ajouter quelques nouveaux visages.

Les députés Maxime Bernier, Steven Blaney et Jacques Gourde ont été élus dans leur circonscription respective de l’est du Québec. Luc Berthold a également été déclaré vainqueur dans Mégantic – L’Érable, là où Christian Paradis, également du Parti conservateur, avait été élu en 2011.

Nouveaux gains du PCC au Québec également: le candidat vedette Gérard Deltell, ancien député de la Coalition Avenir Québec (CAQ) au Québec, a remporté la nouvelle circonscription de Louis–Saint-Laurent. Alupa Clarke, Joël Godin et Pierre Paul-Hus ont aussi ravi aux néodémocrates trois circonscriptions.

Harper laisse la place

Le PCC a toutefois encaissé plusieurs pertes au niveau national. Après 10 ans à la tête du gouvernement du Canada, le premier ministre sortant, Stephen Harper, réélu dans sa circonscription en Alberta, a décidé de laisser de quitter son poste de chef.

Stephen Harper terminait son troisième mandat à la tête du gouvernement. Après avoir été élu avec un mandat minoritaire en 2006 et 2008, le gouvernement conservateur a été réélu en 2011, cette fois-ci pour un mandat majoritaire.

Au moment du déclenchement de la campagne électorale, le 2 août dernier, le PCC était représenté par 159 députés. Rappelons qu’il y a 30 nouvelles circonscriptions pour cette élection, portant le nombre total de sièges aux Communes à 338, plutôt que 308.

Au cours de la dernière campagne électorale, le Parti conservateur a martelé son message privilégiant l’économie du pays, faisant notamment la promotion de futures baisses de taxes si son gouvernement était réélu.